Le Lien

N° 200 Janvier 1997

Les objectifs des réunions de prière pour le réveil

Par Charles Finney (dans son huitième discours)

– L’un des buts que se propose une réunion de ce genre, c’est de favoriser l’union des chrétiens entre eux. Rien ne tend plus à cimenter les cœurs que de prier ensemble. Jamais les chrétiens ne s’aiment autant les uns les autres que lorsqu’ils s’entendent réciproquement répandre leurs cœurs en prières. Leur spiritualité fait naître un sentiment d’union et de confiance qui est de la plus haute importance pour l’Église. Il est douteux que les chrétiens puissent manquer d’être unis, quand ils ont l’habitude de réellement prier ensemble.

– Un autre but de ces réunions, c’est de propager l’esprit de prière. Dieu nous a ainsi constitués… que nous sommes des êtres sympathiques (selon l’étymologie: qui ressentent avec) et que nous nous communiquons réciproquement nos sentiments. Un pasteur, par exemple, inspirera souvent à son auditoire les sentiments de son propre cœur; l’Esprit de Dieu qui anime son âme se sert de ses sentiments pour influencer ses auditeurs, tout autant qu’il se sert du message qu’il proclame. L’Esprit de Dieu se sert de même des sentiments des chrétiens. Rien n’est donc plus propice, pour engendrer l’esprit de prière, que de s’unir dans la prière en commun, avec quelqu’un qui a lui-même cet esprit… Une seule personne qui obtient l’esprit de prière, réveillera souvent une église entière. (Rom. 826-27).

– Un autre grand but de la prière en commun est d’agir sur Dieu. Non que la prière change la volonté ou les dispositions de Dieu… mais quand les chrétiens font monter à Dieu les prières convenables, ils revêtent, eux, une disposition d’esprit qui permet à Dieu de leur accorder une bénédiction. Ils sont alors en état de la recevoir, et Dieu l’accorde, parce qu’il est toujours le même, toujours prêt à faire miséricorde, toujours heureux de bénir. Quand les chrétiens s’unissent et prient comme ils le doivent, Dieu ouvre les fenêtres des cieux, et répand sa bénédiction tellement qu’ils n’y peuvent suffire (Mal. 310).

– Un autre… c’est de convaincre et de convertir les pécheurs. Là où il y a l’esprit de prière, ils ne peuvent qu’être touchés… Un jeune homme doué de talents remarquables, disait d’un pasteur auquel il s’était beaucoup opposé avant d’être converti: "Aussitôt qu’il commença à prier, je commençai à être convaincu de péché; et s’il eût continué beaucoup plus longtemps, j’eusse été incapable de résister." Dès lors que les chrétiens prient comme ils devraient le faire, les pécheurs comprennent que c’est bien là PRIER, et ils sont saisis… À l’ouïe d’une véritable prière, ils s’aperçoivent qu’il y a là quelque chose, que Dieu y est présent; et cela les rapproche de Dieu… Quand les chrétiens prient dans la foi, l’Esprit de Dieu est répandu, et les pécheurs sont empoignés et convertis sur place.

– Les prières devraient toujours être très courtes. Lorsque des personnes se permettent de prier longuement, elles oublient qu’elles ne sont que la bouche de l’assemblée… Ordinairement, ceux qui prient longuement dans une réunion, le font, non parce qu’ils ont l’esprit de prière, mais au contraire parce qu’ils ne l’ont pas… Quelques uns exposeront dans la prière tout un système de théologie; d’autres prêcheront ou exhorteront, jusqu’à ce que chacun désire qu’ils en finissent, et que Dieu aussi le désire, sans aucun doute! On devrait être précis et s’en tenir aux sujets pour lesquels on est venu prier…

Chacun devrait prier pour quelque objet unique. Il est bon pour chaque personne d’avoir un sujet de prière… Si la réunion a été convoquée afin de prier pour une chose spécifiée, que tous prient pour cela. Si le but de la réunion est plus général, que ceux qui prient choisissent leurs sujets de prière selon qu’ils les ont à cœur. Si l’un se sent poussé à prier pour l’Église, qu’il le fasse; qu’un autre en fasse autant, s’il s’y sent disposé. Peut-être le suivant se sentira-t-il poussé à prier pour les pécheurs qu’il le fasse. Mais dès qu’il a fini, qu’il s’arrête. Toutes les fois qu’un homme est pénétré de quelque sentiment profond, c’est pour quelque chose de spécial; s’il prie pour cela, il priera de l’abondance du cœur, et il lui sera naturel de s’arrêter quand son cœur sera satisfait.
 
Réflexion
" Un réveil n’est pas plus un miracle qu’un grain de blé. Dans n’importe quelle communauté le réveil peut être obtenu du ciel lorsque des âmes héroïques entrent dans le combat déterminées à gagner ou à mourir – ou si nécessaire gagner et mourir ! – Le royaume de Dieu est forcé et ce sont les violents qui s’en emparent. "


Stacks Image 336
2017 © Shekina, Tous droits réservés