Le Lien

N° 282 Juillet 2017

Qui dites-vous que je suis ?

Témoignages

Shékina Rochat :
Docteur en Psychologie

Pour moi Jésus, c’est cet homme qui a reçu tous les pouvoirs sur la terre et qui a résisté à la tentation (bien humaine !) de les utiliser pour lui-même. Au lieu de chercher à accroître ses richesses ou sa puissance, il a utilisé ses pouvoirs pour permettre à chaque être humain de rencontrer Dieu. Par ce choix incroyable, il me rappelle chaque jour que les bienfaits qui me sont accordés ne sont pas pour ma glorification personnelle, mais bien pour que je puisse les mettre au service des autres. Son exemple est ce qui donne un sens à ma vie : utiliser mes ressources et mes compétences pour permettre à ceux que je rencontre de connaître Dieu et de découvrir, à leur tour, qu’elle est leur mission sur cette terre.


Carine Rapold :

Jésus est proche. Il est venu sur la terre pour nous réconcilier avec Dieu, et il a dit qu’il est le chemin, la vérité et la vie (Jn 14.6). En développant une relation avec lui, j’ai pu expérimenter à quel point il aime se faire proche de ses enfants. Il est celui qui entend. Il entend mes prières, mes cris, ma joie, mes frustrations, Il entend les soupirs de mon coeur, et Il répond parce qu’Il est Amour, et son Amour s’exprime de manière toute pratique dans le quotidien. Il marche avec moi dans mes journées, entend mes prières et répond avec Amour, transformant ma vie et mes situations. Je me sens privilégiée de connaître un Dieu qui n’est pas lointain, mais qui s’est fait proche et qui porte tellement d’attention à ses créatures, jusqu’à répondre pour des petits détails !


Jean-Pierre Besse :
Pasteur-formateur

J’avais entendu parler de Jésus bien des fois dans mon enfance et j’éprouvais une certaine admiration pour cet homme mystérieux et infiniment bon, mais je ne le connaissais pas. Je m’en suis rendu compte vers 14 ou 15 ans en lisant le témoignage d’un homme de Dieu de l’lnde qui vivait avec le Christ de manière tellement intense qu’il devenait évident pour moi que, même si je connaissais les histoires sur Jésus, je ne connaissais pas Jésus lui-même ! Ce témoin qui a annoncé l’Évangile jusqu’au Tibet, disait que pour faire l’expérience de Jésus, il fallait s’adresser directement à Lui dans la prière. Mon coeur brûlait et je l’ai fait ; dans les heures qui ont suivi, Jésus s’est révélé Lui-même à moi comme Fils de Dieu de manière incroyablement réelle et proche : il était vivant, réellement ressuscité ! Il allait vivre en moi… le Ciel sur la terre. Sitôt après, je me suis mis à « dévorer » la Bible. Il y avait la lumière et la foi mais aussi parfois des luttes avec moi-même et des échecs. Néanmoins, j’allais de découvertes en découvertes! Notamment celle que Christ, par sa mort était le pont vers Dieu. Il était le pourvoyeur de l’Esprit, cette source fraîche en moi. Voilà maintenant 64 ans que cela dure… et c’est toujours mieux, Je me prépare à sa venue comme Roi dans le monde !


Anne-Catherine Crosland :
Assistante médicale retraitée

Il est Celui qui a révolutionné ma vie en se révélant à moi comme un Dieu fidèle, alors que je Lui étais infidèle!
Il est Celui qui a chamboulé la connaissance intellectuelle que j’avais de Lui en m’amenant à une connaissance expérimentale de QUI Il est et de l’Amour qu’Il me porte.
Un jour, alors que je venais de passer par une douloureuse tempête, j’éprouve soudainement le besoin de Lui poser cette question :
- Seigneur m’aimes-Tu ?
Aussitôt la question posée, je l’oublie pour vaquer à mes occupations.
Habitant depuis peu une très belle région du Sud de la France, j’aime me rendre au marché hebdomadaire d’un village voisin. Après avoir déambulé devant les stands bien achalandés des marchands, je retourne à ma voiture pour y déposer mes achats.
Quelle n’est pas ma surprise, lorsqu’en approchant je découvre, posé de façon décorative et bien centré sur le capot, un bouquet de cinq roses rouges. Les yeux écarquillés, j’ai de la peine à y croire. Je regarde à droite et à gauche mais ne vois personne aux alentours.
Je me penche pour prendre le bouquet emballé d’un papier de fête sur lequel l’étiquette du fleuriste est agrafée et m’interroge :
- Comment est-il arrivé là ? Qui l’a déposé ?
Puis, je m’exclame :
- Mais ce cadeau est superbe! Je l’accepte avec joie! Merci Seigneur !
Ce n’est qu’un peu plus tard dans la semaine, en admirant mes roses, que la question que j’avais formulée me revient à l’esprit:
- Seigneur m’aimes-Tu ?
Soudain, je comprends que ce bouquet de roses rouges était la réponse à ma prière. Mon Époux Céleste me démontrait comment Il prenait soin de moi jusque dans les moindres détails de ma vie.
Pourtant, je savais qu’Il m’aimait mais j’avais éprouvé le besoin de le Lui demander. Sa réponse, gravée à jamais dans ma mémoire, m’apporta une joie immense et me révéla en profondeur, une infime partie de l’Amour qu’Il avait pour moi. Je dis « infime » car depuis, Il m’en révéla d’autres …
Aujourd’hui, j’ai cette assurance inébranlable que Lui seul est la Source de l’Amour. Je vais à Lui pour qu'Il remplisse le vase que je suis. Mon seul souhait c’est que ma coupe déborde de cet Amour Divin et se déverse sur ceux qui m’entourent. Petit à petit, pas après pas, j’apprends à cheminer à la suite de Celui que j’aime plus que TOUT!


Christine Ziehli :
Mère de famille, et future aumônière

Pour moi, Jésus est Dieu ! Les mots « Fils de Dieu » m’avaient toujours embrouillée. Je n’ai bien compris le sacrifice à la croix que lorsque j’ai réalisé que Jésus est Dieu. Sinon quelle horreur d’offrir son fils en sacrifice… Même si c’est pour pouvoir pardonner au monde entier. Le jour où j’ai compris que Dieu Lui-même avait pris ma place, que Dieu Lui-même
en me voyant sur la terre, condamnée à ne jamais pouvoir le rejoindre, soit venu me chercher et mourir à ma place, cela me bouleverse. Le Fils est Dieu parmi nous, le Saint-Esprit est Dieu en nous, le Père est Dieu pour nous. Il est appelé Fils car il a laissé sa gloire pour naître en homme : Jésus est Dieu, né sur la terre, agissant sur la terre, mort et ressuscité, qui est Dieu aujourd’hui dans le ciel.


Sylvain Demierre :
Ingénieur

Jésus est cet homme dont j’ai réalisé en automne 2012 que, malgré nos absences, malgré nos errances, il se tenait toujours à la porte de notre vie et qu’il y frappait sans se décourager. Je l’avais déjà laissé entrer chez moi bien des années auparavant, mais, le temps passant, j’avais peu à peu limité son accès à certaines pièces et plus à d’autres, comme si je m’étais contenté de suspendre son vague portrait à quelques endroits de ma maison-vie et de faire moi-même le reste à mon idée, avec mes critères plus ou moins imprégnés de ce que j’avais retenu de ses enseignements. Et puis un jour, grâce à un de mes collègues de travail, je l’ai entendu, Lui ai rouvert la porte. Je l’ai fait entrer à nouveau chez moi, l’écoutant m’expliquer la manière dont je m’étais laissé dériver, emporté par les courants du monde. Il m’a aidé à reconnaître les zones d’ombres de ma personne que l’adversaire utilisait pour m’emprisonner et instiller le mal dans mon entourage. Il m’a invité à changer ma manière de voir la vie et à m’efforcer de chercher à en comprendre le sens profond. Réalisant soudain mes faiblesses, et mes erreurs, je ressentis une profonde tristesse et j’implorai son pardon. Et là, loin de vouloir m’écraser, Il me l’a accordé en l’accompagnant d’une bouffée libératrice extraordinaire qui m’a remis en marche avec Lui. Aujourd’hui avec une in nie reconnaissance je peux dire : merci Seigneur Jésus !


Stacks Image 336
2017 © Shekina, Tous droits réservés