Le Lien des cellules de prière

304 | Janvier 2023

Être greffé sur le Christ

Être greffé sur le Christ

« Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » Jean 15.5.

Créé pour être enfant de Dieu

Par son corps biologique, l’homme est composé de myriades de cellules et d’atomes. Cependant, et à la différence des animaux, Dieu y a ajouté une part divine. Par le souffle de son Esprit, Dieu s’est donné, il a procréé et fait naître des enfants.

Être ou ne pas être connecté à Dieu est donc l’enjeu suprême et c’est pour permettre à l’Esprit de revenir dans les hommes que le Christ est venu s’offrir à la Croix. Par ce don, l’arbre vivant a été coupé afin d’accueillir les branches mortes que nous sommes. 

L’image de la greffe nous permet de comprendre que la conversion comprend trois étapes. 

1. D’abord, elle nécessite de se couper de ses racines idolâtres (repentance). 

2. Ensuite, il s’agit de s’unir au Christ par un engagement de foi. 

3. Alors, et si la greffe est réussie, l’Esprit, à l’exemple de la sève, va pouvoir nous donner sa Vie et nous permettre de porter des fruits en aimant et en servant les autres.

Connecté à la Vie

Alors, avons-nous vécu ces étapes ? 

C’est évidemment une question essentielle, car c’est par son Esprit que Dieu nous donne son salut et notre vocation.

« Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. » Romains 8.9. ■

OUVRIR LA PORTE...

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » Apocalypse 3.20. Ces paroles de l’Apocalypse nous parlent de l’extraordinaire respect de Dieu. En effet, et bien que le Christ glorieux dispose d’une puissance infinie et qu’il pourrait tout casser, il s’arrête devant notre coeur, il frappe à la porte et attend... Cette patience est à la mesure de l’amour de Celui qui s’offre au monde. Pour rejoindre les hommes, il a parcouru un immense chemin de douleur, mais arrivé à notre portée, il nous laisse choisir, et c’est à nous de lui tendre la main. Cette discrète proximité de Dieu1 est un aspect essentiel de la vie chrétienne. C’est ce que Jésus souligne en indiquant que le Père céleste donne le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent2. Par l’écoute de ses paroles, par la prière et par nos désirs de vivre dans sa présence nous l’invitons à venir célébrer sa communion dans notre coeur. « Viens Seigneur, j’ai besoin de toi, je désire ton amour, ta justice, ta sagesse, ta présence... viens dans ma vie... »

Ce sont par ces appels, à renouveler chaque jour, que s’exprime notre amour de Dieu et que grandit notre foi. Alors oui ! Ouvrons notre porte et aspirons à la présence et aux dons que nous apportent le Christ et le Saint-Esprit.

Notes

1 : Voir notamment Actes 17.26-28. 2 Luc 11.13.

10 esprit union a12