Le Lien

270

La prière et l'action, l'Esprit et la Parole, le Ciel et la terre !

D. Gordon a dit: « Vous pouvez faire PLUS que de prier APRÈS avoir prié, mais vous ne pouvez pas faire plus AVANT... Prier c'est marquer le but; agir, c'est récolter les fruits ». Cette maxime est importante, car elle montre la nécessité d'un partenariat entre le Saint-Esprit et notre engagement sur le terrain. L'exemple biblique typique est le trio Moïse, Aaron et Hur qui intercèdent sur la colline tandis que Josué et ses troupes se battent contre Amalek dans la plaine. Ils obtiennent une victoire qui aurait été impossible sans cette prière, mais aussi impossible sans le combat des troupes sur le terrain (Ex.17).

Nos prières sont le débouché de l'œuvre suffisante du Christ lui-même. Son œuvre donne sa puissance à nos prières; et nos prières rendent son œuvre efficiente pour aujourd'hui dans nos mains ou notre parole. Dutch Sheets *1 a écrit:
« nos prières prolongent les siennes; les siennes rendent efficaces les nôtres. Les nôtres activent les siennes et les siennes valident les nôtres ».

1. Le même D. Sheets a suivi pendant une année une jeune femme qui était depuis deux ans dans un coma profond. Ce coma a endommagé son cerveau au point que les médecins disaient qu'il n'y avait plus d'espoir de survie et que même si elle se réveillait un jour, elle serait comme un légume. Mais il a persévéré contre vents et marées, la visitant et priant au moins une heure et demie chaque semaine. Au moment où le personnel médical déclara que la fin arrivait, cet intercesseur a pu recevoir ce qu'il attendait depuis si longtemps : le rétablissement total ! TOTAL ! S'il s'était contenté de quelques prières de foi, même proclamées vigoureusement, sans accepter de s'investir physiquement et psychologiquement, rien de semblable ne se serait probablement produit. Pourtant sa prière était certainement enregistrée par le Seigneur, mais gardée en réserve pour la résurrection finale.

2. Certains hommes, agissant sous l'impulsion de l'Esprit du Christ et parce que leur position et leurs compétences le leur permettaient, ont entraîné des mouvements qui eurent des répercussions politiques durables. Quelques exemples :

– Le Suisse
Henri Dunant, un homme appuyé par le Réveil de Genève au 19ème siècle, a été le principal fondateur de la Croix Rouge Internationale et des « conventions de Genève » qui rendent illégales certaines pratiques des armées en temps de guerre.

Willam Wilberforce, après sa conversion à J.-C., devint le meneur du mouvement qui demandait l'abolition de l'esclavage en Angleterre. Son combat persévérant et dans la foi réussit à convaincre le parlement britannique de rendre illégal le trafic des esclaves par les compagnies maritimes.

– Dans son sillage, le président des Etats-Unis
Abraham Lincoln fit tomber l'institution de l'esclavage dans les états du sud, au prix, il est vrai, d'une guerre sanglante tant les résistances étaient fortes. Mais la prière de milliers de chrétiens réveillés de l'époque a joué un rôle majeur puisque ces états esclavagistes sont restés dans la Fédération américaine malgré leur défaite.

– Et plus tard encore, l'action strictement non-violente du pasteur américain
Martin Luther King et ses marches pour l'abolition de la ségrégation raciale ont fini par renverser cette pratique. Nelson Mandela s'est inspiré par la suite de son exemple.

L'abbé Pierre, avec les « chiffonniers » qu'il avait embauchés, animé de la miséricorde de Jésus, a permis que s'inscrive dans la mentalité française une attention particulière envers les sans-logis.

– Des gens moins connus comme Faytene Kryskow au Canada, l'Indien Vishal Mangalwadi et beaucoup d'autres, exercent actuellement une influence qui change peu à peu les conditions sociales et la pensée de larges couches de population parfois jusque dans les sphères du pouvoir…


4. Nous avons raison de prier que le monstre hideux de la corruption cesse dans nos nations *2, et de clamer la chute de cette terrible forteresse liée à Mammon (surtout si elle est devenue une culture, une sorte d'économie parallèle qui pompe le peuple). Nous élevons ainsi une vérité de Dieu qui rappelle à Satan l'illégitimité de ses prétentions (Col.2.15). Une victoire spirituelle se manifeste alors secrètement dans les fondements de la nation ! Plus il y a de chrétiens qui le font avec persévérance et détermination dans la prière (Luc 18.1-8), plus cette forteresse sera ébranlée. Mais si nous-mêmes nous ne rompons pas avec cette corruption et si, dans les nations où ce mal est endémique, nous n'entrons pas dans une chaîne de solidarité avec ceux qui prient et veulent la même chose que nous *3 (et que Dieu !) nos proclamations ne seront pas suivies d'effets notables dans le visible et le « naturel ». Il faudra attendre l'avènement du Seigneur lui-même pour le voir alors que nous aurions déjà pu anticiper ce triomphe même si c'est d'une manière partielle et provisoire.

5. Les responsables de l'église Béthel à Redding en Californie vivent depuis plus de onze ans un réveil avec beaucoup de manifestations au niveau de la guérison, des transformations de caractères et de l'expansion du Royaume. Or, ils enseignent que ce qui a empêché le réveil de retomber, comme c'est souvent le cas après 4 ou 5 ans, c'est la pratique de la « culture de l'honneur », comme ils la nomment : une culture de l'estime réciproque (Rm.12.10), de l'absence de jugement (Ja. 4.11-12 ; Luc 6.37), de la gratitude pour les dons des uns et des autres (et pour les siens propres), de la sécurité communautaire que procurent la grâce et l'accueil de la personne coupable, en vue d'une réintégration responsable et réussie dans la communion.
Il est juste de commander, dans la prière, le déracinement et l'expulsion de l'esprit de jugement et de reproche au niveau spirituel. Mais pour que cette délivrance s'établisse dans la durée, il faut cultiver cette estime réciproque en reconnaissant le don que tel membre est pour tous, tout comme les dons qui lui ont été donnés pour l'ensemble. Alors la puissance de l'Esprit de Dieu est libérée pour des signes forts ! (Voir le début du livre des Actes des Apôtres).

Prenons courage et ne renonçons pas à agir dans le même sens sous prétexte que nous sommes « trop petits » et disons-nous ce qu'un villageois exprimait naïvement mais, au fond, avec tant de sagesse : un groupe de touristes visitait un village pittoresque. Accostant un homme assis à côté d'une clôture, un touriste demande d'un ton condescendant : « est-ce que beaucoup de grands hommes sont nés dans ce village ? » Le vieil homme répondit : « Ben non, seulement des bébés *4 ».
 

NOTES
1 : Auteur du livre traduit en français : la Prière d'Intercession, édition Vida.

2 : Ex. 23.8; Deut.16.19 et 27.25; 2Chr.19.7; Prov. 29.4; Es.5.23; Mi. 3.11, etc.

3 : Par exemple la Charte+ lancée par l'Association Entraid et ouverte à ceux qui veulent s'engager sérieusement (dans un but plus large que le seul combat contre la corruption); voir sur ce site dans la zone de téléchargement des livres : "Choisis la Vie..."

4 : Cité par Léonard Ravenhill.