Le Lien

303

Accomplissements bibliques

Accomplissements bibliques

Par Jacques-Daniel Rochat

La Bible est un livre exceptionnel, son inspiration divine se vérifie dans l’accomplissement de paroles données bien avant leur accomplissement. En voici quelques exemples : 

Promesses 

Parmi les prophéties les plus marquantes, il y a celles données à Abraham. 

Dans la Genèse1, Dieu lui promet de multiplier sa descendance. De fait, et contrairement à d’autres peuples et de puissants empires, ses descendants, les Juifs, ont traversé des millénaires d’histoire, ils sont là ! 

L’annonce la plus extraordinaire s’accomplit lorsque Abraham monte sur la colline pour sacrifier son fils. Mais Dieu s’interpose et pourvoit. 2 000 ans plus tard, c’est dans ce même lieu que le Christ est élevé sur une croix. Le Dieu d’amour pourvoit au sacrifice ; pour le monde, il donne son fils bien aimé... 

Destructions 

Plusieurs prophètes de l’Ancien Testament parlent des jugements qui vont frapper des empires et des villes. 

Par exemple, le cruel empire assyrien, visé par des prophéties2, va effectivement sombrer et disparaître en -612. Babylone, la puissante capitale du monde antique est dotée de toutes les richesses et protégée par de colossales murailles. Pourtant, elle ne pourra résister aux sentences divines. Totalement détruite, elle finira même par sombrer dans l’oubli.

Par ce jugement, elle symbolise l’effondrement des pouvoirs orgueilleux et prédateurs. 

L’antique ville de Tyr (Liban), qui telle une araignée cupide avait tissé sa toile commerciale sur le monde, subit le même sort. Précision inouïe, les prophéties annonçaient que ses bâtiments seraient jetés dans la mer et que son sol serait raclé3. C’est exactement ce qui arrive lorsque le conquérant grec, Alexandre le Grand, s’empare de la ville en -332. Pour atteindre un îlot fortifié, il construit une digue et jette les pierres de l’arrogante cité dans la mer. 

Les exils 

De nombreuses prophéties adressées aux Juifs parlent de l’impact du mal. Elles annoncent notamment que le rejet de Dieu conduira le peuple à être chassé temporairement de sa Terre promise4

Ces paroles ne sont pas sans effet, et en -722, dix tribus d’Israël sont déportées par les Assyriens. Cet avertissement ne change pas les coeurs et en -587, le Temble de Jérusalem est détruit et le reste des Hébreux est déporté à Babylone pour une durée de 70 ans.

Comme les prophètes et Jésus l’avaient annoncé5, le rejet du Messie va conduire à un exil d’une plus grande ampleur. Ainsi, en l’an 70, soit 40 ans après la venue du Christ, le Temple est à nouveau détruit et les Juifs sont dispersés dans les nations. 

Mais les prophéties annoncent aussi le retour6... et c’est cet accomplissement qu’ils ont vécu par étapes depuis 1947. 

La fin du monde 

De nombreuses révélations nous parlent des événements et du processus de « décréation » qui finira par frapper la Terre. Le chaos et les dérèglements que nous observons confirment ces avertissements divins. Par exemple, dans l’Apocalypse il est notamment dit « qu’il sera donné au soleil le pouvoir de brûler les hommes7 ». Ces prédictions font évidemment penser au réchauffement climatique qui bouleverse le climat sur la Terre. Bien d’autres fléaux sont annoncés, dont la pollution de l’air et des eaux. À ces désordres écologiques s’ajoutent des emprises idéologiques, des troubles économiques, des famines et des guerres. La Bible annonce que l’apothéose du mal va aboutir à un conflit mondial. Alors viendra le redoutable « jour du jugement » annoncé par de très nombreuses prophéties8

Pourtant, et malgré tout ces signes de déclins, l’humanité s’enfonce toujours plus dans le mal et refuse la grâce et la restauration que pourrait lui donner son Créateur.

Le salut 

Comme nous l’avons vu, de nombreuses prophéties dévoilent l’impact du mal dans l’histoire humaine. Mais ce n’est pas le centre, car ne l’oublions pas, Dieu désire avant tout sauver les hommes. 

Ainsi et pour mettre en lumière son salut, la plupart des paroles de l’Esprit s’emploient à nous faire « voir » la nature du Christ. 

Ces révélations conduisent notamment Esaïe à annoncer que le Messie sera maltraité et mis à mort, à David de décrire la souffrance qu’il connaîtra en étant crucifié et à Zacharie de prédire qu’il sera vendu.9 Par une multitude d’autres prophéties, la Bible nous parle du jaillissement de grâce qui sort du coeur de Dieu. 

De manière extraordinaire, cela ne se limite pas à des paroles ; en effet, pour nous parler, l’Esprit est intervenu pour agir dans l’histoire des hommes. Ces révélations qui parlent de l’oeuvre libératrice du Christ s’expriment, par exemple, lorsque les Hébreux sont libérés de l’emprise du Pharaon. 

Par ce cheminement que raconte le livre de l’Exode, l’Esprit nous fait comprendre la valeur que prendra plus tard le sang de « l’Agneau ». Le Tabernacle, et plus tard le Temple de Jérusalem sont aussi des prophéties-symboliques de l’oeuvre de pardon et du corps de Christ10. Même les pancartes écrites par Pilate sur la croix de Jésus entrent dans cette immense proclamation que le Christ est le roi qui vient donner sa vie à ses sujets. 

Tout cela nous fait comprendre que les prophéties font partie d’un ensemble. ■

Notes :

1 : Genèse 12.1-3, 17.1-8, (Après le sacrifice : 22.15-18). 

2 : Esaïe 10.12, 14.24-27, 31.8-9 Nahum 3.1-19 

3 : Ézéchiel 26 à 28, Esaïe 23, Jérémie 25-31, Amos 1, etc. 

4 : Lévitique 26.27.33, Ézéchiel 5..., Jérémie 15.1-9, 19.1-13... 

5 : Matthieu 24.1, Luc 13.34-35, 21.20-24 

6 : Jérémie 16.14.15, Ézéchiel 38.8. 

7 : Apocalypse 16.8. 

8 : Esaë 2.12, 13.9-11, Jérémie 46.10, Joël 1.15, 2.1-2, 3.1-17, Sophonie 1:14-18. Romains 2.16, Apocalypse 6.15-17... 

9 : Esaïe 53, Zacharie 11.13, Psaume 22. 

10 : Jean 2.19-22, Hébreux 2.17, 8.1. 

303 jegement babylone