PRODUITS
Audio-Shama et l’artisanat
Les deux harpes de David.

Le kinnor et le nèvel.

Il est difficile d’établir la forme des harpes bibliques, car ces instruments n’ont jamais été représentées.

 

Le kinnor devait être de petite taille, car il était facilement transportable. De plus on en jouait d’ordinaire avec un plectre (1 Sa 16: 23).
C’était, semble-t-il, une petite lyre permettant facilement un jeu de cordes pour l’inspiration de la mélodie. Selon un récit du Talmud:
«David avait une harpe suspendue au-dessus de son lit, et, vers minuit, le vent du nord se levait et soufflait faisant jouer les cordes»
En effet, d’après l’une des traditions, la harpe du roi David était une harpe éolienne, constituée d’une table d’harmonie sur laquelle étaient tendues des cordes que le vent faisait vibrer harmonieusement; et la harpe jouait toute seule.

Réalisation d'un Kinnor à dix-cordes en acajou et ébène


L’autre instrument à cordes dont parle la Bible, le Nèvel, était peut-être une grande harpe angulaire, ancêtre de la harpe celtique, Son nom signifie: «outre, vase».
Il avait certainement la fonction d'accompagner la mélodie, car le nèvel et le kinnor étaient joués ensemble; ils devaient soutenir le choeur ou les solistes.

Réalisation d'un Nével à douze cordes en acajou et épicéa.

Du temps de David, ils étaient fabriqués en cyprès, mais pour la musique du Temple, sous le règne de Salomon, ces deux instruments furent conçus spécialement avec du bois de santal. Dans son livre VII, au chapitre XII des Antiquités juives, l’historien Josèphe Flavius dit que le kinnor avait dix cordes, et se pinçait avec un plectre, tandis que le nèvel avait 12 notes, dont on jouait avec les doigts.
Si les sources talmudiques, ainsi que la tradition juive, donnent des informations sur l'usage du nèvel et du kinnor, le Livre des psaumes nous révèle par contre quelques détails intéressants. En effet, dans le psaume 92, David célèbre l'Eternel avec un instrument à dix cordes1:

«Il est beau de louer l'Éternel, Et de célébrer ton nom, ô Très-Haut! D'annoncer le matin ta bonté, et ta fidélité pendant les nuits, sur l'instrument à dix cordes et sur le luth, aux sons de la harpe
(Ps. 92: 3 et 4)

Littéralement, c’est sur le nèvel, avec un murmure de kinnor, que David s’imprégnait des mélodies que le Saint-Esprit lui communiquait, et il composait alors les psaumes au son du kinnor, instrument construit pour recevoir l’inspiration mélodique.



Haut de page