Le Lien

N° 167 Octobre 1988

Vivre dans la nouvelle alliance

Par J. D. Pawson

Jésus bâtit son Église. Il ferme aussi des églises et peut ôter le chandelier de sa place (Apoc. 2:1-7). Des milliers d’églises, jadis vivantes, sont maintenant mortes. Pourquoi? Parce qu’elles ont rétrogradé de la Nouvelle à l’Ancienne Alliance.

Qu’est-ce qui différencie la Nouvelle Alliance de l’Ancienne? On peut trouver
7 différences essentielles:
 
1. Sommes-nous nés dans l’Église ou nés de nouveau?
Il y a mort dans l’église quand les membres en font partie seulement parce que leur père et mère, leurs grands-parents y étaient avant eux et qu’ils y sont nés naturellement. Une telle église va glisser dans l’Ancienne Alliance, dans le légalisme, dans la mort spirituelle. Seules les églises dont la majorité des membres sont nés de nouveau, sont vivantes (Jean 3:1-10).

La majorité des gens qui composent votre église sont-ils de nouveaux convertis? Ont-ils fait une rencontre personnelle avec Jésus-Christ ou sont-ils seulement les adeptes d’une tradition, si bonne soit-elle, héritée de leurs pères?
 
2. Tribalisme dans l’Église ou Église "Corps de Christ"?
Le peuple de l’Ancienne Alliance était divisé en douze tribus. Mais dans la Nouvelle Alliance Dieu ne désire pas voir son "Corps" divisé en tribus: luthériens, calvinistes, catholiques, réformés, baptistes, méthodistes, etc. c’est du tribalisme. Jésus n’a jamais donné naissance à une dénomination. Il a dit à ses 12 disciples d’être une seule Église et non pas douze!

Dans la Nouvelle Alliance il n’y a qu’un seul Corps. L’étiquette n’est plus l’essentiel pour ceux qui sont nés de nouveau et sont entrés dans le Royaume de Dieu.
Savez-vous ce que le Seigneur nous a demandé de faire?

Nous étions devenus fiers; notre église était la plus grande de la ville. Les gens devaient venir avant l’heure pour avoir une place. Un jour j’ai dit à mes paroissiens: "Que diriez-vous si le Seigneur nous conduisait à donner nos membres aux autres églises?".

Après un instant de silence, ils se sont écriés "Alléluia". Puis, Dieu nous a montré comment le faire. Il a dit: "Divisez votre assemblée en quatre et chaque dimanche donnez un quart de l’église à une autre. Nous avons contacté d’autres églises en disant: "Cela vous arrangerait-il qu’une partie de notre église célèbre le culte dimanche avec vous?". Ils furent tellement surpris que chaque fois ils organisèrent une collation. Notre église n’était plus pleine, mais d’autres églises commençaient à se remplir. Cela a changé l’atmosphère de la ville.

Ensuite Dieu nous a montré qu’une partie de notre budget devait être consacré à aider d’autres églises dans la même ville. Nous avons commencé à mettre de côté une partie de notre argent et rapidement une somme importante a été réunie, dont on ne savait que faire! Entre-temps le toit de l’église catholique s’était effondré. Cela coûtait beaucoup d’argent pour reconstruire et nous étions des baptistes. Or, les baptistes ne paient pas les toits des églises catholiques! Mais on connaissait déjà la réponse avant même de l’avoir demandée au Seigneur, et nous leur avons envoyé l’argent. Eux ? Ils ont été tellement bouleversés qu’ils nous ont dit: "Est-ce que vous ne viendriez pas nous enseigner la Bible? Et nous avons envoyé des gens dans leur église pour l’enseignement de la Parole de Dieu.

La vie n’est pas rasante quand c’est le Saint-Esprit qui dirige votre église. Vous ne savez pas jusqu’où il va vous conduire, mais c’est enthousiasmant. Quand on cesse de vivre pour soi et de penser à des dénominations, on découvre un seul peuple de Dieu, on est dans la Nouvelle Alliance.
 
3. Chef humain ou chef divin?
Dans l’Ancienne Alliance il y avait un gouvernement centralisé, mais ce n’était pas la volonté de Dieu. Quand Israël demande un roi, comme les autres nations, Dieu leur répond: "Vous n’avez pas besoin d’une personne,
je suis votre roi". Mais la nature humaine préfère avoir un chef humain(1 Sam. 8).

Dans la Nouvelle Alliance, le plan de Dieu pour l’Église est qu’elle soit dirigée par des responsables locaux. Le Chef de l’Église c’est Jésus-Christ; Il a un contrôle direct sur chaque assemblée locale. Mais nous sommes tellement doués pour tout organiser, que nous glissons constamment vers cette attitude d’avoir un chef humain.

Le réveil ne vient jamais d’un bureau central; le réveil vient quand des gens ordinaires se mettent à genoux pour prier et sont prêts à faire tout ce que le Seigneur leur demandera. Ce n’est que dans la mesure où une église a cette attitude que le Saint-Esprit a la liberté d’agir.
 
Quand le Saint-Esprit a le droit de conduire l’église!
Je pense à une église à Mexico; les responsables ont décidé de laisser au Saint-Esprit le droit de conduire l’église. La première chose que le Saint-Esprit leur a dit est ceci: "Préparez un repas de Noël pour les pauvres qui vivent sur les ordures". Ils ont obéi et préparé 120 repas emballés séparément. Et le jour de Noël ils se sont rendus sur les ordures… mais quel choc pour eux… ils étaient plus de 300 pauvres! Que faire? Ils ont commencé à distribuer les repas… 120, puis 130, 150, 200 et il en restait encore! Ils ont distribué à chaque personne, plus de 300, un repas de Noël complet. Et quand ils eurent terminé, il en restait encore pour chacun dans l’église. Le Seigneur a fait un miracle. Alors ils se sont assis et ils ont pris ce repas ensemble. Ce n’était là que le début des miracles et des interventions de Dieu dans cette église. Ils ont construit de petites maisons pour ces gens qui vivaient sur les ordures pour récupérer tout ce qu’ils pouvaient. Et ces pauvres vont deux par deux annoncer l’Évangile de Christ aux riches de la ville.

Croyez-vous que cela est de Dieu? Si je vous dis que c’était une église catholique! Ils ont dit "Saint-Esprit conduis-nous". Pourquoi le Saint-Esprit souffle-t-il où Il veut? Je ne le sais pas. Je dois avoir un regard très ouvert pour voir et comprendre ce que le Seigneur fait. Cela s’est produit dans cette église quand ils ont dit "ce n’est pas un chef humain, mais c’est le Saint-Esprit qui nous dit ce que nous devons faire."
 
4. L’Église, un bâtiment ou un peuple?
Dans l’Ancienne Alliance la religion du peuple se centrait dans un bâtiment. Ce bâtiment était le point de concentration de leur adoration. Un bâtiment spécial avec une architecture particulière, c’était juste pour l’Ancienne Alliance, mais c’est faux pour la Nouvelle.

La Nouvelle Alliance n’est pas centrée sur un bâtiment mais sur le peuple. Partout dans le monde, Dieu appelle les églises à sortir de leurs bâtiments. Je reviens de la Chine rouge. L’Église se multiplie de façon incroyable. Mais ils n’osent pas avoir des bâtiments ou du mobilier particulier; ils n’en ont pas besoin. L’Église se réunit dans les maisons. Je n’ai rien contre les bâtiments si nous ne faisons pas une maison pour Dieu, mais un foyer pour Son peuple. Est-ce que vous allez à l’Église? Ou êtes-vous vous-mêmes l’Église?
 
5. Médiation sacerdotale ou sacerdoce universel?
Cette différence est importante. J’ai appelé "médiation sacerdotale" la division du peuple de Dieu en deux groupes. Dans l’Ancienne Alliance il y avait les sacrificateurs et le reste du peuple. Ce qui était juste dans l’Ancienne Alliance, ne l’est plus dans la Nouvelle.

Dans la Nouvelle Alliance, tous les chrétiens sont prêtres et appelés à un ministère. L’édification du corps de Christ (Eph. 4:11). Le rôle des ministres spécialisés est non pas un rôle clérical, mais "d’aider les saints à accomplir ce ministère" (Eph. 4:12).
 
6. Hors du monde ou dans le monde?
Dans l’Ancienne Alliance (toute de rites et de lois), le peuple de Dieu devait être séparé des autres peuples géographiquement et culturellement.

Dans la Nouvelle Alliance il n’en est pas ainsi. Le peuple de Dieu est appelé à vivre sa foi dans le monde. Trop souvent les chrétiens se singularisent par leur langage, leur habillement, leur culture et c’est pourquoi il est très difficile aux gens du monde d’entrer dans nos communautés.

Paul dit:
"Je me fais tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. Avec les juifs, je serai comme juif; avec les païens comme étant païen" (1 Cor. 9:19-23). Une des raisons pour lesquelles nous ne gagnons pas plus d’âmes au Seigneur, c’est que nous avons peu de "pécheurs" comme amis. Nous sommes trop séparés des autres. La Nouvelle Alliance nous appelle à entrer dans le monde, à devenir des amis des pécheurs, sans jamais partager leurs péchés. Nous ne gagnerons que peu d’âmes au Seigneur, à moins d’être des amis pour eux.

7. Une église nationale ou internationale?

L’Ancienne Alliance se limitait à un peuple, c’était le peuple national de Dieu. La plupart étaient nés juifs, d’autres l’étaient devenus, mais c’était limité à un peuple.
Dieu ne veut pas une Église d’Angleterre, une Église suisse ou allemande ou française. Il veut une Église internationale, interraciale. Quand nous acceptons d’être une Église internationale et que nous sommes prêts à écouter des gens d’autres nations, nous découvrons la chose passionnante que l’Église grandit plus vite aujourd’hui qu’à n’importe quelle autre période de l’histoire.

L’Ancienne Alliance c’est ISRAËL; la Nouvelle Alliance c’est l’ÉGLISE. Que va faire Dieu à ce sujet? Il va amener le peuple d’Israël dans la Nouvelle Alliance, car c’est à lui qu’elle avait d’abord été offerte et elle leur appartient encore. Il y a plus de juifs qui sont entrés dans la Nouvelle Alliance ces derniers 25 ans qu’à aucune autre période dans l’histoire. Mais un jour tout Israël sera sauvé. Et cela se produira quand le nombre total de païens devant être sauvés sera atteint (Rom. 11:25). Le programme de Dieu pour l’Église c’est d’amener des païens de toutes langues, de toutes tribus, de toutes races, dans le Peuple de la Nouvelle Alliance.


Stacks Image 336
2017 © Shekina, Tous droits réservés