Le Lien

N° 287 Octobre 2018

Quelques règles pour un bon usage du pouvoir

Par Jean-Pierre Besse

Principes utiles et importants pour les personnes ayant des responsabilités et une autorité dans des secteurs sociaux, politiques, judiciaires ou économiques.

En tant que chrétien et avec les autres membres du réseau de solidarité, je reconnais que :

L’autorité que j’exerce m’a été confiée par le Dieu Créateur, Autorité suprême et seule indépendante, devant qui je suis redevable en premier. 

Je n’oublie pas que ce pouvoir m’a été confié dans un domaine
précis et limité, régi par des principes, des lois, des statuts de droit public.

Le but de ce pouvoir est d’établir les conditions favorables à l’exercice de la justice et de la liberté, en vue du bien-être de tous ceux et toutes celles qui sont personnellement sous mon autorité ou en dépendent.

Il est aussi d’exercer une responsabilité de gestion pour le bien général de ma sphère d’autorité et, par suite, de la Société entière, sans négliger les faibles et les minorités, dans les limites du respect de la création.

Les sources de la justice et de la liberté que je suis responsable de sauvegarder et de promouvoir se trouvent dans la Parole révélée du Dieu tri-unitaire, dont
la Bible est le témoignage normatif et dont Jésus-Christ est l’expression incarnée et parfaite. Je vais donc exercer mon mandat en accord avec cette révélation et ces principes, en puisant mes forces dans la communion du Seigneur agissant par l’Esprit Saint.

Si je dirige ou participe à la gestion d’une entreprise, je crois que :

Dieu rendra mon activité favorable à celle-ci si j’observe les principes ci-dessus.

Je serai quelqu’un à qui l’on peut faire confiance, en particulier dans les affaires d’argent.

Je ne confonds pas ma position politique avec la tribune d’un évangéliste et ne cherche pas à imposer le Royaume de Dieu, même si je défends les valeurs bibliques et cherche à assurer la liberté pour l’Église d’annoncer l’Évangile.

Même si la recherche de la justice et du bien commun dans l’honnêteté me limite dans la course sans fin et sans merci vers le succès et le triomphe individuel ou clanique, selon le monde présent et pécheur, je fais confiance qu’à moyen et long terme, la faveur gratuite de Dieu sera libérée et assurera ma vie et celle de ma famille, de mon entreprise ou de mon département, selon la promesse de Jésus (Mt.6.33).

En conséquence, je m’engage, avec ceux qui partagent les mêmes valeurs :

À soumettre chaque jour mon autorité à celle de Dieu, dans l’esprit du Psaume 2 par exemple. C’est le Seigneur qui règne et c’est Lui qui s’est fait, en Jésus, serviteur pour le salut de tous ! La finalité de ce pouvoir est la gloire de Dieu le Père, dans l’humanité réconciliée et régénérée par Lui.


Stacks Image 336
2018 © Shekina, Tous droits réservés