Le Lien

N° 168 Janvier 1989

Comment vous nourrissez-vous?

Par Jacques-Daniel Rochat

"L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toutes paroles qui sortent de la bouche de Dieu." Matthieu 4: 4.

Ce verset connu nous avertit que pour les choses spirituelles, notre croissance ne peut en aucun cas trouver sa force en nous, elle a besoin d’une nourriture.

Un restaurant ouvert
Véritable chef-lieu de la gastronomie pour les consommateurs de la foi, la Bible nous a été donnée par Dieu comme un restaurant toujours ouvert, dans le but bien précis de nous construire et de nous fortifier.

Voici quelques méthodes différentes de profiter de ce service, car comme nous le verrons, la manière dont nous venons y prendre notre repas est déterminante.

À la carte
Beaucoup de personnes lisent la Bible à la carte. Elle est pour eux un restaurant fameux dont la carte abondante permet de choisir les mets les plus délicieux. Le problème est que ces chrétiens choisissent toujours les repas qu’ils ont appréciés auparavant. Leurs menus ne sont donc pas très variés! Psaume 23, Jean 3:16, Romains 8, etc.

À force de prendre toujours les mêmes textes, ces personnes deviennent anémiques spirituellement. Leur nourriture n’étant pas équilibrée, leur croissance s’arrête…

À la roulette
D’autres personnes ont résolu le choix de leurs repas bibliques par une autre pratique: elle consiste à fermer les yeux, à lever le doigt, et sitôt le livre ouvert, à pointer une partie de la page…

Si cette méthode peut être profitable parce qu’elle fait découvrir de nouveaux passages au lecteur, elle ne donne aucune cohérence à la lecture. La Bible peut rapidement devenir un jeu de hasard dans laquelle je cherche à recevoir une parole, par des versets tirés hors de leur contexte.

Cette manière de se nourrir n’est donc pas recommandée, car la Parole de Dieu nous a été donnée comme une révélation complète que le croyant est appelé à découvrir d’une manière cohérente.

Tout manger d’un coup
Consommer la Bible du début à la fin dans un marathon culinaire. C’est souvent ainsi que commencent les nouveaux convertis remplis de zèle. Il est cependant très rare de trouver un héros ayant vaillamment survécu jusqu’à l’Apocalypse! La majorité des lecteurs finissent avec une forte indigestion, le signet croché dans le Lévitique ou au milieu de la Genèse.

Ce type de lecture ne donne donc pas une nourriture digeste; ceux qui veulent lire la Bible en entier gagneront à prendre une liste "lire la Bible en une année"; elle donne un programme de lecture beaucoup plus équilibré.

Des repas variés et complets
Une bonne façon de se nourrir, consiste à lire sa Bible d’une manière régulière en se donnant des objectifs précis: par exemple l’étude approfondie de tel livre ou de tel thème biblique. Par ce moyen le lecteur entreprend une lecture équilibrée qui va le conduire à une connaissance réelle de la Parole de Dieu. Ce mode de lecture systématique est une véritable formation biblique propice au développement d’un ministère. Ceux qui pratiquent cette lecture trouveront du profit à s’entourer d’ouvrages autorisés (commentaires, concordance, données historiques, etc.); ces appuis donnent de précieux raccourcis pour celui qui explore l’étendue biblique. Encore un mot sur cette lecture; elle demande une solide volonté.

Le plat du jour
Un moyen très profitable de lire sa Bible est de le faire avec une aide de lecture. Le grand avantage de ce type de lecture est que chaque jour un texte précis est proposé (comme un plat du jour). Le lecteur est conduit avec intelligence dans toute la Bible (qu’il lit en 4-6 ans), et cela avec un commentaire biblique faisant office d’ami expérimenté accompagnant le lecteur.

Un autre avantage: une unité communautaire. Les personnes mangeant le même repas peuvent, quand elles se retrouvent, partager la saveur de leur lecture. La Ligue pour la Lecture de la Bible s’est développée dans 90 pays autour de ce ministère; elle propose des aides de lecture pour tous les âges et cela dans plus de 150 langues.

Un repas en commun
Le groupe de prière n’est pas seulement un lieu d’intercession, mais aussi l’endroit par excellence dans lequel la Bible peut communiquer ses paroles de vie.

L’écoute de la Parole de Dieu en commun est une des écoutes les plus merveilleuses car elle est la seule à permettre un véritable partage autour du texte. Malheureusement dans beaucoup de cellules, les participants ne connaissent pas ce partage, car l’apport biblique est donné chaque fois sous forme d’une petite prédication, par le responsable de cellule.

Une manière plus vivante consiste à partager ce que Dieu a donné aux uns et aux autres dans leur lecture personnelle: soit en donnant l’occasion à chacun d’apporter un petit message ou un témoignage à tour de rôle, soit en prenant ensemble un texte sur lequel tous pourront s’exprimer.

Ce faisant, le groupe de prière devient un lieu où chacun participe; les paroles reçues la semaine trouvent un lieu pour être partagées. La dimension de ce partage donne une saveur nouvelle à bien des passages bibliques, car si dans notre voyage de la foi il nous arrive souvent de manger seul, découvrir la communion autour d’une Parole de Dieu précise est un festin sans pareil.

Conseils pour un bon repas

  • Priez en demandant à Dieu qu’il vous parle au travers de sa Parole.
  • Lisez attentivement le texte, en tenant compte du contexte et de ce qu’il dit réellement.
  • Soyez à l’écoute de ce que le Seigneur vous dit. Le texte comporte-t-il un enseignement, un ordre, une promesse, un exemple à suivre?
  • Transformez en prière ce que Dieu vous a montré: pardon, louange, reconnaissance, demande, etc.
  • Agissez selon ce que vous avez reçu, en traduisant la Parole de Dieu par des gestes de vie autour de vous.

Bon appétit!


Stacks Image 336
2017 © Shekina, Tous droits réservés